La première rencontre avec Carolin laisse toujours un goût de trop peu tant il apparait et disparait aussi vite qu'il est venu. Petit félin fantôme plus silencieux que la nuit il veille dans l'ombre à l'abri de l'abondante végétation qui entoure son château. Carolin est le maître des lieux. Un baron à moustache enveloppé dans un épais manteau de fourrure aux reflets des ténèbres. Il ne vient pas aux premiers appels. Le monsieur se fait toujours désirer comme s'il voulait toujours retarder la rencontre fatidique. Pourtant, au bout d'un moment, il surgit du fin fond de nulle part, les oreilles alertes et la méfiance au bout des pattes. Non, Carolin n'est pas un chat craintif et il vous faudra juste faire connaissance pour qu'il s'approche de vous. Seul dans cette maison immense il hante les lieux dans l'attente de ses maitres ...

carolin_6

carolin_5

carolin_4

carolin_3

   carolin_2

carolin_1

Il était une fois et coetera, et coetera
Un chat angora et coetera, et coetera
Qui chassait les rats et coetera, et coetera
Dans le Sahara et coetera, et coetera.
Il avait surpris et coeteri et coeteri
Dans un sac de riz et coeteri et coeteri
Un p'tit rat tout gris et coeteri et coeteri
Gros comme une souris et coeteri et coeteri
Voulant rassasier et coeteré et coeteré
Ce ratatiné et coeteré et coeteré
Il le restaura et coeteré et coeteré
D'un plat de rata et coetera et coetera
Voyant l'rat dîner et coeteré et coeteré
Sans lui en laisser et coeteré et coeteré
Le chat déplora et coetera et coetera
Ce rat scélérat et coetera et coetera
Mais le chat râla et coetera et coetera
Il lui rappela et coetera et coetera
Qu'un chat est un chat et coetera et coetera
Qu'un rat est un rat et coetera et coetera
Et le dévora et coetera et coetera

© Jean Naty Boyer

CHAT