CHATMAILLERIES

15 mai 2011

Un petit rouquin des jardins d'Orion

A peine nous avions enménagé que déjà un visiteur silencieux aux allures de panthère miniature venait nous rendre visite. Farouche aux premiers abords ce mini félin nous a observés avec toute la patience que l'on connait des chats. Impossible de l'approcher car le monsieur rouquin n'est pas de ceux qui se laissent apprivoiser à la première rencontre. Faut prendre le temps, se jauger du regard, faire connaissance, s'observer avec prudence, déterminer s'il n'y a pas de piège ... C'est que ce Rouquin est méfiant mais n'hésite pas à parader devant nous en faisant ses griffes contre nos arbres fruitiers. Tranquille, le monsieur, il est déjà comme chez lui !

1

2

3

Posté par krokus à 12:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]


24 février 2011

La minette de l'Ermitage ...

Toujours aussi habile la petite minette de l'Ermitage saute de toît en toît pour atteindre des hauteurs sécurisantes. Ce n'est pas demain que nous pourrons l'attraper ...

201101126_Divers___Alric_001

201101126_Divers___Alric_002

201101126_Divers___Alric_003

201101126_Divers___Alric_004

Posté par krokus à 12:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]

La sentinelle féline ...

Tel un gardien ce chat nous observait depuis sa tour imprenable ...

P1220486

P1220487

P1220488

P1220489

Posté par krokus à 12:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 janvier 2011

CAROLIN, le gardien du manoir ...

La première rencontre avec Carolin laisse toujours un goût de trop peu tant il apparait et disparait aussi vite qu'il est venu. Petit félin fantôme plus silencieux que la nuit il veille dans l'ombre à l'abri de l'abondante végétation qui entoure son château. Carolin est le maître des lieux. Un baron à moustache enveloppé dans un épais manteau de fourrure aux reflets des ténèbres. Il ne vient pas aux premiers appels. Le monsieur se fait toujours désirer comme s'il voulait toujours retarder la rencontre fatidique. Pourtant, au bout d'un moment, il surgit du fin fond de nulle part, les oreilles alertes et la méfiance au bout des pattes. Non, Carolin n'est pas un chat craintif et il vous faudra juste faire connaissance pour qu'il s'approche de vous. Seul dans cette maison immense il hante les lieux dans l'attente de ses maitres ...

carolin_6

carolin_5

carolin_4

carolin_3

   carolin_2

carolin_1

Il était une fois et coetera, et coetera
Un chat angora et coetera, et coetera
Qui chassait les rats et coetera, et coetera
Dans le Sahara et coetera, et coetera.
Il avait surpris et coeteri et coeteri
Dans un sac de riz et coeteri et coeteri
Un p'tit rat tout gris et coeteri et coeteri
Gros comme une souris et coeteri et coeteri
Voulant rassasier et coeteré et coeteré
Ce ratatiné et coeteré et coeteré
Il le restaura et coeteré et coeteré
D'un plat de rata et coetera et coetera
Voyant l'rat dîner et coeteré et coeteré
Sans lui en laisser et coeteré et coeteré
Le chat déplora et coetera et coetera
Ce rat scélérat et coetera et coetera
Mais le chat râla et coetera et coetera
Il lui rappela et coetera et coetera
Qu'un chat est un chat et coetera et coetera
Qu'un rat est un rat et coetera et coetera
Et le dévora et coetera et coetera

© Jean Naty Boyer

CHAT

Posté par krokus à 09:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 novembre 2010

Petit Prince sur le trottoir ...

Je rentrais du boulot et en descendant de voiture ce chat m'observait en s'allongeant comme un prince.

Au commencement, Dieu créa le chat à son image.
Et bien entendu, il trouva que c'était bien.
Et c'était bien d'ailleurs.

Mais le chat était paresseux.
Il ne voulait rien faire.
Alors, plus tard, après quelques millénaires, Dieu créa l'homme.
Uniquement dans le but de servir le chat,
De lui servir d'esclave jusqu'à la fin des temps.

Au chat, il avait donné l'indolence et la lucidité;
À l'homme, il donna la névrose, le don du bricolage et la passion du travail.
L'homme s'en donna à cœur joie.
Au cours des siècles, il édifia toute une civilisation basée sur l'invention,
La production et la consommation intensive.

Civilisation qui n'avait en réalité qu'un seul but secret:
Offrir au chat le confort, le gîte et le couvert.
(Jacques Sternberg)

0001

ad0ce7445ccb51721dc87e50efd441d7

Posté par krokus à 21:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Fines moustaches au regard lucide ...

Les chats ressemblent aux Dieux,
Car il aiment les caresses et n’en rendent pas ;
Il y a en eux je ne sais quoi de céleste et de mystérieux,
Ils voient la nuit comme le jour,
Et leurs yeux clairs semblent le reflet des astres.
(H. Cammas et Lefèvre)

a

b

Carter_Burwell_CarterBurwell

Posté par krokus à 21:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Le chat gris très poilu bien tranquille ...

Mon Mistigri, mon infidèle,
Tu dois venir quand je t’appelle,
Au lieu de courir la souris,
Tout le jour et encore toute la nuit.
Je n’aime pas cette manière,
De te sauver dans les jardins,
Quand je t’ai préparé du pain,
Et de la sauce et du gruyère…
Tu en connais, toi,
Des maîtresses aussi patientes que je suis,
Et qui vous font mille caresses,
Après qu’on s’est si mal conduit ?

(Jean DESMEUZES)

a

b

c

Posté par krokus à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2010

Le Petit Rouquin de Courthézon

Assurément les chats possèdent en eux un certain pouvoir de séduction auquel nous finissons tous par succomber. Prenez le cas de ce Petit Rouquin n'ayant pas encore atteint la taille adulte et s'amusant de tout et de rien. Sautant et bondissant à l'improviste dans l'assiette (heureusement) vide de ma chérie. Se laissant entourer de ses bras câlins sans broncher et s'endormant en toute confiance au creux de sa poitrine. Voilà une bien belle image qui restera aussi beau souvenir de ces vacances 2010 ...

P1010178_resize

P1010182_resize

P1010185_resize

P1010189_resize

P1010191_resize

P1010192_resize

9952_felin_gifs_chat_041

Posté par krokus à 00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 septembre 2010

Le chat perché d'Orange

C'est bien connu les chats n'ont pas le vertige. Ils grimpent aux branches des arbres. Ils sautent sur des murs étroits et peuvent se promener sur un fil en défiant toutes les lois de l'apesanteur. Tels des acrobates de l'impossible les chats se jouent du vide en le narguant impunément. Voyez plutôt ce félin intrépide qui ne fait pas cas de quelques étages le séparant de la terre ferme et s'offrant ainsi une vue imprenable sur le monde agité des humains. Perché sur la rambarde d'un balcon à Orange on peut dire que ce chat est l'exemple type de la confiance en soi. Ne se souciant de rien, pas même d'un coup de vent qui pourrait tout aussi bien l'envoyer quelques mètres plus bas sur le trottoir de son immeuble, ce chat équilibriste tient enfin son véritable poste d'observation ...

P1190878_resize

P1190877_resize

P1190875_resize

P1190874_resize

P1190872_resize

P1190876_resize

yfsji8zy 

Posté par krokus à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2010

La Bébé : La reine de Courthézon

Même pour les chats les contes de fées commençent par : il était une fois ... Alors n'attendons pas une seconde de plus et partons au pays merveilleux de la Bébé, Reine de Courthézon.

Il était une fois une jolie minette au pelage gris ayant reçu le titre de reine de Courthézon. Tout autour d'elle ses dames de compagnie s'emploient à lui donner une vie digne des plus grandes dames de France. Le quotidien de la Bébé est organisé selon des rituels bien précis - un emploi du temps à la volonté de son altesse féline. Tout est parfaitement mesurer dans le temps pour que la reine est un sentiment de sérénité permanente. Au palais de Courthézon on s'affaire jour et nuit pour maintenir un environnement propice au bien-être de la Bébé. Voyez donc que cette élégante reine féline s'octroit un sommeil d'au moins 14 heures par journée : à la cour on sait bien que Madame préfère dormir lorsque le soleil brille très haut dans le ciel. La reine n'aime pas trop la lumière du jour bien trop agressive pour ses yeux fragiles. Vers 20h00 elle se réveille et pousse quelques miaulements à peine perceptibles. A cet instant, la principale Dame de compagnie (Ma chérie) est la première à se précipiter au chevêt de la reine. Tout est mis en oeuvre pour optimiser le réveil de son altesse : caresses réconfortantes, douceurs apaisantes, et petits mots de tendresse. Les meilleurs sachets de nourriture (Gourmet Diamant de préférence) seront ensuite proposés à la Madame ... et la bébé se régalera sous l'oeil attentif de sa dame de compagnie. Celle-ci veillera tout de même à varier l'alimention de la reine de Courthézon qui a quand même besoin de changer de goût de temps à autres. Lorsque le repas est terminé la bébé convit sa suite à une longue promenade dans ses jardins personnels. Cela sera l'occasion de la voir faire de belles roulades, de pousser quelques miaulements de bien-être, et d'admirer la beauté de son altesse. Tandis que la Dame de compagnie s'éloigne pour prendre congé, la reine de Courthézon se prépare à vivre son quotidien au coeur de la nuit ...

P1200103_resize

P1200105_resize

P1200114_resize

6eteb3qp

Posté par krokus à 13:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]